LEBON KABENE's Photo

Unverified Profile

  • Payment not verified
  • Phone not verified
  • Government ID not verified

Maybe Accepting Guests

  • Last login 6 days ago

Join Couchsurfing to see LEBON’s full profile.

Overview

  • 1 reference
  • Fluent in English, French, Lingala, Swahili; learning Kinyarwanda
  • 34, Male
  • Member since 2022
  • humanitaire
  • licence
  • No hometown listed
  • Profile 90% complete

About Me

Depuis que je suis dans le ventre de ma mère, je suis bercé dans l’humanisme, c’est aussi ce destin qui a déterminé mon nom « LE BON ». J’avais vraiment les gênes de l’humanisme en moi, et je l’ai démontré dès le moment où j’ai pu parler.
KABENE CHAMUTU LEBON, né le 25 Décembre 1989 dans le Territoire de Rutshuru, Province du Nord Kivu à l’Est de la République Démocratique du Congo,
Fils d’un ancien commando, aujourd’hui policier KABENE BISONGA Emmanuel et d’une cultivatrice N’MITWE Béatrice, frère à Jean pierre, Pancrace, Solange, Joséphine et Marie claire.
Depuis l’enfance surtout à l’âge de la maternelle, KABENE CHAMUTU LEBON aimait trop partager avec les autres enfants de sa génération, il partageait surtout sa collation avec les enfants pauvres, partout où il les rencontrait à l’école comme au quartier, et quand c’était le temps de manger il faisait tout moyen pour appeler les enfants du quartier qui n’ont pas encore manger ou qui n’ont rien à manger.
A 9 ans avec la guerre de la libération de Mzee Laurent DESIRE KABILA, le niveau familial a chuté car suite au statut de notre père de commando on a pillé toute la maison « début d’une vie pénible ». Après cette guerre l’installation devient difficile car le papa avait fui et nous retrouve 12 mois plus tard, comme étudier devient aussi difficile, en voulant abandonner les études, l’ancien Mwami ad intérim de Rutshuru monsieur Paul MALI NI KAZI nous a pris en charge pour le cycle restant de l’école primaire à l’école primaire RUGABO, pour ce qui concerne notre école secondaire, nous n’avions pas toujours la chance de continuer car le changement des camps de notre père de commando à la police n’a pas bien marcher. Etant donné que malgré la position de faiblesse qu’avait déjà la famille nous avions continué à servir des vulnérables (pauvres, personnes vivant avec handicap, vieillards et autres personnes souffrant) par le canal du groupe catholique des servants de messe de Rutshuru, les sœurs catholiques de la congrégation palotine de rutshuru ont accepté de nous payer tout le cycle secondaire à l’institut rutshuru en section scientifique option math-physique.
Après l’école secondaire un ami à mon père a accepté de nous prendre en charge pour les études universitaires, qui est mort après notre deuxième année des études, ce qui a été pour nous difficile de continuer car la famille n’avait pas toujours les moyens et ce qui a été la fin de nos études.
Signalons ici que depuis 1994 jusqu’aujourd’hui nous vivons la guerre et l’insécurité, car juste avec l’entrée des réfugiés rwandais sur le sol Zaïrois aujourd’hui congolais, ça a été le début d’une vie difficile pour tous les citoyens car les vols, les viols, les tueries et les pillages ont été remarqué presque sur toute l’étendue du pays plus particulièrement à l’Est de la République dans les provinces du nord et du Sud Kivu, pour ce qui est de la province du nord Kivu, c’est la province où commence toutes les guerres pour déstabiliser le pouvoir en place et c’est la porte même où entrent les mercenairesAvec toutes ces guerres et insécurités traversées qui ont causé la mort de beaucoup de milliers de personnes à l’Est du pays où nous sommes dont nos 5 amis proches, nos cousins et notre tante maternelle, combinées par d’autres situations de notre vie privée qu’elles ont provoqué et en voyant la vie que la communauté commence à traverser où personne ne peut aider personne nous nous sommes dit que la seule solution pour ce problème, il faut que nous entrions dans le monde humanitaire car pour d’autres emploi nous risquerons d’être limiter de servir cette ou cette autre catégories de personnes, mais en étant humanitaire nous aurons la chance d’atteindre toutes les couches sociales sans distinction de tribu, de clan ni d’origine « qui est le point négatif que les guerres en répétition ont créé.
Après quelque temps dans le monde humanitaire et dans quelques Organisation humanitaires différentes, nous avons trouvé que bien qu’il y’ait beaucoup d’aides humanitaires de telle ou telle autre nature, qu’il y’a une catégorie de personnes « les enfants » qui ne s’en sortent pas et qui au contraire leur état continue à se détériorer, là nous nous sommes dit que peut être les organisations qui emmènent ces aides les oriente soit mal ou bien ces aides n’atteignent pas le cible parce que soit qu’ils ne maitrisent pas le terrain ou le vrai problème de la communauté ou encore comment canaliser ses aider, c’est pour ça que étant de la communauté, vivant dans la communauté et maitrisant les problèmes de notre communauté, nous avons créé une organisation nommée Together for the Well-being of Vulnerable Children in Africa (GEWEVUA asbl) qui vient au secourt ses enfants de la communauté qui sont resté vulnérables depuis très longtemps suite à l’ignorance d’une départ des organisations, des autorités et de leurs parents et d’autres part des décisions prises par les adultes.
Cette organisation encadre pour le moment 300 enfants vulnérables toutes les catégories de vulnérabilité confondues par les activités suivantes : Organiser les séances d’alphabétisation, les séances récréative et affective, Organiser les sessions de formation des enfants en entreprenariat et la gestion, Remettre les kits aux enfants pour le démarrage de leurs activités professionnelles et Organiser une cuisine de récupération nutritionnelle.
« Nous nous sommes donné l’obligation de travailler avec les enfants vulnérables car premièrement nous devons être reconnaissant et rendre aux enfants vulnérables ce qu’on nous a rendu, deuxièmement nous voulons faire une différence avec ceux qui nous ont précédé et afin faire de ces enfants des vrais responsables, patriotes et indépendants pouvant gagner leur vie sans attendre l’intervention de telle ou telle autre personne. »
Pour être capable de bien faire notre boulot et de répondre très valablement aux besoins de notre cible KABENE CHAMUTU LE BON a réussi quelques formations

SINCE I WAS IN MY MOTHER'S WOMB, I WAS CRADLED IN HUMANISM, IT IS ALSO WHAT FATE THAT DETERMINED MY NAME "LE B0N". I REALLY HAD THE GENES OF HUMANISM IN ME, AND I HAVE SHOWN FROM THE MOMENT I COULD TALK.
KABENE CHAMUTU LE BON, BORN 25 DECEMBER 1989 IN THE RUTSHURU TERRITORY, NORTH KIVU PROVINCE IN EASTERN DEMOCRATIC REPUBLIC OF CONGO, SON OF A FORMER COMMANDO, NOW POLICEMAN KABENE BISONGA EMMANUEL AND A FARMER N'MITWE BEATRICE, BROTHER TO JEAN PIERRE, PANCRACE, SOLANGE, MARIE CLAIRE AND JOSEPHINE. ESPECIALLY SINCE INFANCY TO KINDERGARTEN AGE, KABENE CHAMUTU LE BON TOO LOVED TO SHARE WITH OTHER CHILDREN OF HIS GENERATION, HE SHARED HIS SNACK WITH ESPECIALLY POOR CHILDREN, WHEREVER HE MET THEM AT SCHOOL AND THE NEIGHBORHOOD, AND WHEN IT WAS TIME TO EAT IT WAS ALL WAY TO CALL THE LOCAL CHILDREN WHO HAVE YET TO EAT OR HAVE ANYTHING TO EAT.
AT THE AGE OF 9 YEARS’ WAR OF LIBERATION OF MZEE LAURENT KABILA DESIRE, THE FAMILY LEVEL FELL BECAUSE FOLLOWING THE STATUS OF OUR COMMANDO FATHER WAS LOOTED WHOLE HOUSE "BEGINNING OF A PAINFUL LIFE." AFTER THIS WAR THE INSTALLATION BECOMES DIFFICULT BECAUSE DAD HAD FLED AND WE FOUND 12 MONTHS LATER, AS THE STUDY ALSO BECOMES DIFFICULT, WANTING TO DROP OUT, THE FORMER MWAMI ACTING RUTSHURU MR. PAUL MALI NI KAZI TOOK US BURDEN ON THE REMAINING CYCLE OF PRIMARY SCHOOL AT PRIMARY SCHOOL RUGABO, AFTER THIS LEVEL WE DID NOT ALWAYS HAVE THE CHANCE TO CONTINUE BECAUSE THE CHANGE CAMPS OF OUR FATHER FROM COMMANDO TO POLICE DOES NOT WALK WELL. BECAUSE DESPITE THE WEAK POSITION THAT ALREADY HAD FAMILY WE CONTINUED TO SERVE VULNERABLE (POOR, PEOPLE WITH DISABILITIES, THE ELDERLY AND OTHER PEOPLE) BY THE CHANNEL CATHOLIC GROUP OF RUTSHURU ALTAR SERVERS, SISTERS CATHOLICS IN THE RUTSHURU PALOTINE CONGREGATION AGREED TO PAY US ALL THE SECONDARY SCHOOL AT RUTSHURU INSTITUTE IN SCIENTIST SECTION MATH-PHYSICS OPTION.
AFTER THE SECONDARY SCHOOL A FRIEND OF MY FATHER AGREED TO TAKE CARE OF OURSELVES FOR THE UNIVERSITY, WHO DIED AFTER OUR SECOND YEAR OF THE STUDY, WHICH WAS DIFFICULT FOR US TO CONTINUE BECAUSE THE FAMILY DID NOT ALWAYS HAVE THE MEANS AND WHAT WAS THE END OF OUR STUDIES.
NOTE HERE THAT SINCE 1994 UNTIL TODAY WE LIVE THE WAR AND INSECURITY, JUST AS WITH THE ENTRY OF RWANDAN REFUGEES ON ZAIRIAN SOIL TODAY CONGOLESE, IT WAS THE BEGINNING OF A DIFFICULT LIFE FOR ALL CITIZENS AS ROBBERIES, RAPES, KILLINGS AND LOOTING HAVE BEEN NOTICED ON ALMOST THROUGHOUT THE COUNTRY ESPECIALLY IN THE EAST OF THE REPUBLIC IN THE PROVINCES OF NORTH AND SOUTH KIVU, IN TERMS OF THE PROVINCE NORTH KIVU IS THE PROVINCE WHERE STARTS ALL WARS TO DESTABILIZE THE GOVERNMENT IN POWER AND IT IS THE SAME DOOR WHERE THE MERCENARIES COME TO SUPPORT REBELLIONS. AFTER THE ENTRY OF RWANDAN REFUGEES, SOMETIME AFTER THAT IS THE LIBERATION WAR WITH LAURENT DESIRE KABILA, AFTER SOME TIME IT'S WAR WITH RCD, WITH AZARIAS RUBERWA WANYWA, SOMETIME AFTER IS THE WAR OF CNDP WITH LAURENT NKUNDA, SOMETIME IS THE M23 WAR WITH BOSCO NTAGANDA, THE LATTER WHO EVEN TOOK THE CITY OF GOMA, UNTIL TODAY EVERYWHEREAFTER SOME TIME IN THE HUMANITARIAN WORLD AND IN A FEW DIFFERENT HUMANITARIAN ORGANIZATION, WE FOUND THAT ALTHOUGH THERE ARE MANY AID FROM HUMANITARIAN THIS OR THAT KIND, THAT THERE'S A CLASS OF PERSONS' CHILDREN "THAT DOES NOT COME OUT AND THAT ON THE CONTRARY THEIR CONDITION CONTINUES TO DETERIORATE, THEN WE CAN BE SAID THAT ORGANIZATIONS THAT TAKE SUCH AID ORIENTS EITHER WRONG OR THIS AID DOES NOT REACH THE TARGET BECAUSE EITHER THEY DO NOT MASTERED THE FIELD OR THE REAL PROBLEM IN THE COMMUNITY OR HOW TO CHANNEL ITS HELP, THAT'S WHY BEING OF THE COMMUNITY, LIVING IN THE COMMUNITY AND MASTERING THE PROBLEMS OF OUR COMMUNITY, WE HAVE CREATED AN ORGANIZATION NAMED TOGETHER FOR THE WELL-BEING OF VULNERABLE CHILDREN IN AFRICA (GEWEVUA) WHICH COMES TO RESCUES CHILDREN FROM THE COMMUNITY WHO ARE LEFT VULNERABLE FOR A LONG TIME DUE TO THE IGNORANCE OF A DEPARTURE ORGANIZATIONS, AUTHORITIES AND PARENTS AND OTHER OF THE DECISIONS TAKEN BY ADULTS.
THIS ORGANIZATION CURRENTLY OVERSEES 300 VULNERABLE CHILDREN ALL CATEGORIES COMBINED OF VULNERABILITY THROUGH THE FOLLOWING ACTIVITIES: ORGANIZING LITERACY SESSIONS, RECREATIONAL AND EMOTIONAL MEETINGS, ORGANIZE TRAINING SESSIONS FOR CHILDREN IN ENTREPRENEURSHIP AND MANAGEMENT, GIVE KITS TO CHILDREN START THEIR PROFESSIONAL ACTIVITIES AND ORGANIZE A NUTRITIONAL RECOVERY KITCHEN.
"WE HAVE GIVEN THE OBLIGATION TO WORK WITH VULNERABLE CHILDREN BECAUSE FIRSTLY WE MUST BE GRATEFUL AND GIVE TO THESE VULNERABLE CHILDREN WHAT WE PAID, SECONDLY WE WANT TO MAKE A DIFFERENCE WITH THOSE WHO PRECEDED US AND TO MAKE THESE CHILDREN REALLY RESPONSIBLE, PATRIOTIC AND INDEPENDENT CAN EARN A LIVING WITHOUT WAITING FOR THE INTERVENTION OF THIS OR THAT PERSON. "
TO BE ABLE TO DO OUR JOB AND RESPOND VERY PROPERLY TO THE NEEDS OF OUR TARGET KABENE CHAMUTU LE BON MANAGED SOME CAPACITY BUILDING TRAININGS: ENGAGING MEN AND BOYS IN THE FIGHT AGAINST VIOLENCE AGAINST WOMEN, GIRLS AND CHILDREN ESPECIALLY ON (POSITIVE MASCULINITY AND GOOD PATERNITY), SENSITIZATION, MOBILIZATION AND AWARENESS OF WOMEN TO PARTICIPATE IN ELECTIONS, KNOWING, UNDERSTANDING AND PREVENTING VIOLENCE TO WOMEN, DAUGHTER AND CHILDREN DURING AND AFTER THE WAR, ACTIVE NONVIOLENCE AND NON-VIOLENT COMMUNICATION, THE NORMS AND STANDARDS PROTECTING THE RIGHTS OF CHILDREN, WHICH IS NOT ENOUGH EVEN FOR US, WE STILL INTEND TO SOLICIT OTHER FORMATIONS THAT PERFORM AND TO BE MORE ABLE TO RESPOND AND DEAL WITH ANY PROBLEMS WHAT KIND OR SIZE IT IS THAT OUR COMMUNITY WILL KNOW, OPEN COACHING CENTERS IN EACH TERRITORY OF THE COUNTRY OR EVEN OUTSIDE THE BORDERS OF OUR COUNTRY IF NEEDED.

Why I’m on Couchsurfing

Pour rencontrer des nouvelles connaissances et accroitre les expériences et idées. une nouvelle rencontre apporte une nouvelle histoire dans la vie.

To meet new acquaintances and increase experiences and ideas. a new encounter brings a new story into life.

Interests

  • sport
  • film
  • musique
  • voyage
  • lecture
  • promenade

Music, Movies, and Books

Ne laisse pas passer la chance d'être aimer, aimons nous vivants, l'aventure dans la jungle

Don't miss the chance to be loved, let's love ourselves alive, adventure in the jungle

One Amazing Thing I’ve Done

visite des gorilles de montagnes du parc de virunga, visite du volcan Nyiragongo, ...

visit of the mountain gorillas of the virunga park, visit of the Nyiragongo volcano, ...

Teach, Learn, Share

Je peux enseigner aux gens comment faire de bonnes actions pour les bonnes causes
je veux apprendre l'expérience des autres personnes pour servir au mieux les populations en situation particulièrement difficile
je peux partager ce que je sais et ce que j'ai pour le bien être de mon prochain et de l'humanité

I can teach people how to do good deeds for good causes
I want to learn from the experience of other people to best serve populations in particularly difficult situations
I can share what I know and what I have for the well-being of my neighbor and humanity

What I Can Share with Hosts

partager une bouteille de bière
partager mes moments vécus
partager mes expériences de vie
Faire visiter en toute sécurité mes visiteurs

share a bottle of beer
share my moments
share my life experiences
Safely show my visitors around

Countries I’ve Visited

Burundi, Democratic Republic of Congo, Rwanda, Uganda

Countries I’ve Lived In

Democratic Republic of Congo

Join Couchsurfing to see LEBON’s full profile.

My Groups